Avec la crise du coronavirus et le confinement imposé par le gouvernement, beaucoup de Français se sont retrouvés confinés dans leur logement pendant 55 jours. Les moins chanceux étaient de façon évidente les habitants de petits logements, dans les grandes villes. De ce fait, beaucoup de citadins expriment leur envie depuis quelques semaines de quitter les grandes villes et de migrer vers la campagne pour se mettre au vert.

C’est le choix que nous avons fait il y a 15 ans : quitter Paris et venir s’installer en Bourgogne. Un choix par défaut, pas du tout réfléchi, qui au début fût assez douloureux mais qui aujourd’hui nous apporte ce bien-vivre au quotidien, tant recherché.

Dans cet article et à travers notre propre expérience, j’ai voulu faire la liste des atouts de cette vie « au vert », loin de Paris, loin de tout. Enfin, pas vraiment loin de tout, puisque nous avons choisi de vivre dans une ville qu’on dit ville moyenne, comptant donc un peu moins de 10 000 habitants. C’est donc pas la campagne complètement. Même si, partout où que je sois dans ma ville et en regardant un peu à l’horizon, je peux apercevoir la forêt, les vignes, les champs, la rivière…la nature en somme.

Quitter la ville et partir vivre à la campagne. Et si on déménageait dans une ville moyenne ?

Ce qui est cool…

  • Avoir une grande maison et de l’espace ! L’immobilier est beaucoup moins cher qu’en ville. Chacun peut avoir sa propre chambre. Des espaces en plus pour s’adonner à ses passions et/ou au bricolage, au jardinage.
  • Avoir quasi tout à proximité (j’ai dit quasi !) : l’école, le marché, la pharmacie, le cinéma et les services publics comme La Poste, l’hôpital, les impôts sont à 10 minutes à pied de la maison. Le collège et le lycée sont à 15 minutes à pied de la maison.
  • Apprécier le calme ! Excepté en semaine où ça circule pas mal sur les grandes avenues et donc un peu de bruit aux horaires de bureau. Il n’y a pas de bouchons ou si rarement quand un convoi exceptionnel bloque le carrefour pendant 5 minutes!
  • Respirer le bon air. La proximité de la nature et la faible densité géographique font qu’il y a peu de pollution dans l’air. D’ailleurs toutes les photos de cet article ont été prises à proximité de chez nous, dans la campagne, les vignes et la forêt.
  • Manger plus facilement local. Les marchés regorgent de producteurs locaux pour les légumes, les fruits, le miel, le fromage, etc. Il y a aussi une AMAP, des producteurs qui livrent des paniers. Bref…manger local et de saison est vraiment pas compliqué.
  • Payer moins cher pour les activités culturelles et sportives.
  • Apprendre à vivre mieux avec moins.

Ce qui est moins cool…

  • Prendre la voiture et rouler 30 minutes pour les grandes enseignes comme Décathlon, Intersport, Cultura, Besson…
  • Attendre longtemps pour un RDV chez un spécialiste. Et en plus ici, mon dentiste et l’ophtalmologiste sont à 25 minutes en voiture.
  • L’offre culturelle est, faut l’avouer, un peu limitée (mais elle a le mérite d’exister). Pas beaucoup de musée, d’expo de qualité. Et pour aller voir les grandes stars en concert, c’est pas au coin de la rue !
  • Les offres d’emploi sont limitées. Les opportunités professionnelles sont plus rares.
  • IKEA est vraiment trop loin….1h d’autoroute…ça c’est vraiment galère !!

vivre campagneHabiter dans une ville moyenne est une bonne solution pour concilier une vie à la ville et le calme de la campagne. Mais cela n’est que mon avis et correspond à mes envies du moment. Qui sait? Peut-être que dans quelques années, nous aimerons plutôt vivre dans une grande ville afin de disposer vraiment de tout en un rien de temps !

vivre campagnePour conclure, si les citadins souhaitent se mettre au vert, franchement moi j’trouve que c’est une excellente idée. Y’a de l’place ici !! Venez!

Magalie

2 Comments on Quitter la ville et partir vivre à la campagne-Et si on déménageait dans une ville moyenne ?

  1. bhooooo oui , c’est délicieux d’avoir presque le calme, presque l’air « pur », les viticulteurs ne sont pas mes amis, d’avoir de l’espace, je suis en accord avec ton article, bises

    • C’est vrai que parfois, dans les vignes, on se demande ce qu’il asperge 15 jours avant les récoltes??!!

Vous pouvez réagir à cet article ou me poser une question, j'y répondrai aussi vite que possible ! :)