soutien gorge sans armature

Avez-vous toujours été à l’aise dans votre soutien gorge ? Les traces rouges sur la peau, sous la poitrine, le soir, vous connaissez ? Êtes-vous du genre à enlever votre soutif le soir en rentrant du boulot ? En portez-vous vraiment un tous les jours, même le week-end ?

Je suis de la génération du soutien-gorge rembourré, push-up, remonte sein, hyper galbant (je pourrais même dire oppressant), avec les baleines en métal qui permettent de bien structurer la forme de nos seins.

Cet accessoire de mode est un compagnon incontournable pour nous les femmes et pour nos filles.

Et dans son histoire à travers les époques, on cherche à avoir :

  • Les seins plats (année 20’) avec un soutien-gorge aplatisseur,
  • Les seins pointus et hauts (année 40’ et 50’) avec le bullet bra
  • les seins bien ronds sans tétons (année 70’) avec le soutien- gorge préformé (=bonnet avec coques en mousse)
  • les gros seins  (année 90’) avec le soutien-gorge ampliforme, pigeonnant.

Je suis la maman de 3 ados et les modèles que les marques de lingerie leur proposent aujourd’hui sont différents de ce que j’ai connu. La forme en triangle et sans armature, genre brassière est apparemment ce qui se fait et qui plaît.

Question de génération, je me suis donc demandée si cette nouvelle tendance était vraiment aussi confort qu’avant et si un soutien gorge sans armatures était un bon soutif quand même ?!

Voici donc dans cet article ma réflexion sur le sujet. Je me suis fait aider par ma sœur qui a été longtemps vendeuse en boutique de lingerie. Elle reste MA référence, mon experte es lingerie !

Un soutien-gorge sans armatures : qu’est-ce qu’on y gagne ?

Une armature késako

L’armature d’un soutien-gorge est conçue pour apporter du soutien et du galbe au sein. Et pourtant, n’avez-vous pas remarqué : il n’y en a pas dans les soutifs pour le sport ?! Baleines en métal ou en plastique ne sont ptet pas si indispensables en fait.

Une silhouette plus naturelle

Après toutes ces époques où il est venu dompté la forme du sein, finalement, le soutien-gorge avec cette forme sans armature épouse mieux la forme du sein. Je trouve que la silhouette est plus naturelle.

Un sous-vêtement sans contrainte

Souvent, les vendeuses en lingerie disent que si un soutien-gorge nous fait mal c’est qu’il n’est pas à la bonne taille. Soit. Mais le corps de la femme fluctue tout au long de sa vie (prise de poids, perte de poids, notre âge, etc), parfois d’un mois à l’autre et il est bien normal que la taille de celui-ci n’est parfois plus adaptée. Avec ce modèle sans armatures, les variations naturelles de forme et de poids se font plus en douceur.

Exit les baleines et leur inconfort avec ce soutien-gorge sans armature. Pas de traces rouges le soir, pas de gêne non plus.

Et le maintien ?

Ah béh oui, faut du maintien quand même ! Cette forme en triangle sans armature retient bien les seins et ceci grâce à une coupe adaptée qui respecte l’anatomie de la femme.

Mlle C aime bien les modèles de chez Mina Storm. Moi aussi d’ailleurs. Cette marque propose de la lingerie confortable mais aussi très féminine. Mlle C a craqué pour leur dernier modèle couleur vert d’eau en dentelle recyclée.

Si vous souhaitez découvrir cette marque éco-responsable, n’hésitez pas à utiliser mon code promo.

Voilà je crois avoir fait le tour du soutif ! Et vous, que pensez-vous de ces modèles sans armatures ? Vos ados les préfèrent-ils? Je suis certaine que parmi vous certains auront d’autres idées sur le sujet, qu’ils n’hésitent pas à les donner en commentaires !

Magalie

2 Comments on Un soutien-gorge sans armatures : qu’est-ce qu’on y gagne ?

  1. Sans armature je ne suis pas blessée! Il faut bien choisir sa taille, sa forme, et son tissu et je dois dire que depuis je me sens très à l’aise sans armature. J’ai opté pour un coton bio qui est qualitatif pour moi.

    • Bonjour Zazoult. En effet, je pense aussi que la matière et la forme compte dans le maintien. Bonne journée.

Laissez un commentaire...