Zéro déchet...enfin preque!Cet article fait suite à cet article ici où je vous expliquai l’arrivée d’un composteur à la maison et la mise en place de nouveaux réflexes domestiques concernant nos déchets.

La gestion de nos déchets est quelque chose qui doit tous nous préoccuper et nous faire réfléchir. Mais au-delà des beaux discours de comptoir, c’est bel et bien dans notre quotidien qu’on pourra faire bouger les choses.

Donc, passons à l’action …

En juin dernier, les consignes de tri de ma commune ont changé et il y a eu comme une sorte de révolution dans nos poubelles. Désormais, nous pouvons mettre dans le bac jaune les pots de yaourts (si, si !!), les sachets de gruyère râpé, les barquettes de jambon blanc, les sachets en plastiques, les films alimentaires… une révolution vous dis-je !

Zéro déchet...enfin preque!

A la suite de ce grand changement, j’ai eu l’idée (l’envie) de remettre en route le protocole de pesée de nos déchets. L’objectif principal étant d’observer l’impact de ces nouvelles consignes et aussi de voir où nous en étions dans la quantité de déchets produits par notre foyer.

J’tiens à préciser que même avec ces nouvelles consignes de tri, nous restons vigilants dans notre quotidien pour ne pas trop utiliser d’emballages plastiques.

Zéro déchet…enfin presque!

Protocole

J’vous (ré)explique brièvement le protocole de l’expérience. Nous avons pesé tous nos déchets (tri sélectif, déchets fermentescibles, verre et ordures ménagères) pendant 1 mois. Il ne fallait donc rien jeter sans l’avoir peser au préalable !! Il s’agit ici de la phase 3 de cette expérience, celle avec les nouvelles consignes de tri. Les résultats de la phase 1 et phase de 2 sont dans cet article ici.

Résultats

Phase 3  (nouvelles consignes de tri)

  • Tri sélectif : 12,87 kg
  • Verre : 6,16 kg
  • Fermentescible : 10,1Kg
  • Ordures ménagères : 5,71 kg

Analyse des résultats

Zéro déchet...enfin presque!

 

  • Le poids des ordures ménagères est passé de 19,57Kg (phase 2) à 5,71Kg (phase 3), soit une baisse de 70 %.
  • Le % d’ordures ménagères est passé de 70% (phase 1) à 45% (phase 2) puis à 16% (phase 3).
  • Le % du tri sélectif est passé de 15% (phase 1) à 31% (phase 2) puis 37% (phase 3).
  • Le taux de recyclage de notre foyer était de 30% sans le compostage (phase 1), de 55% avec le compostage (phase 2) et enfin de 84% avec les nouvelles consignes de tri (phase 3).

Interprétation

Les nouvelles consignes de tri ont bel et bien fait diminuer nos ordures ménagères. Notre foyer de 5 personnes ne produit désormais que 5,71Kg de déchets par mois. Avec M. Curieusement Bien, nous nous sommes interrogés sur cette baisse significative…ouaih, je sais nos conversations de couple sont hypers funs !!! Bref… voici le résultat de notre discussion :

  • Déjà, pas d’erreur de pesée…nous avons veillé à être rigoureux pendant toute la durée de l’expérience. Parole de scientifiqueS ! 😉
  • Cette pesée a été faite sur un mois « normal », sans absence, sans grosse fiesta à la maison, c’est donc bien le reflet de nos habitudes domestiques.
  • La baisse des ordures ménagères vient probablement de notre prise de conscience à mieux consommer et à moins gaspiller. J’achète moins mais plus souvent. Je cuisine plus facilement les restes…donc pas de gaspillage comme avant ! 🙂

Notre foyer produit 12,87Kg de tri sélectif. Ce chiffre est aussi en baisse par rapport à la phase 2. Avec M. Curieusement Bien, nous l’expliquons par des changements dans nos habitudes. Nous achetons par exemple moins de jus d’orange en brique et beaucoup moins de brique de lait. Nous mettons de côté les bouchons en plastique pour une association.

Il y a probablement eu d’autres changements dans nos habitudes de consommation qui ont enclenché cette baisse significative dans nos déchets…et sans pour autant avoir réussi à les identifier, nous ne pouvons que nous en réjouir. M. Curieusement Bien a proposé de réitérer cette expérience en automne, soit en octobre ou en novembre, afin de consolider ces résultats. (euh, à voir!!!)

La pesée des déchets fermentescible a mis en évidence une amélioration entre la phase 2 et la phase 3. Je l’explique par le fait qu’avec le temps, nos réflexes de tri s’améliorent, c’est même certain. 🙂

Tout ces résultats me permettent de calculer le taux de recyclage de notre foyer. Il est désormais de 84%….et c’est un résultat excellent…enfin, moi je trouve ! 🙂

Bilan

Cette expérience a été une nouvelle fois très enrichissante pour nous tous. Nous étions tous curieux de connaître les résultats à la fin du mois.Composteur

Les nouvelles consignes de tri nous permettent de moins jeter dans le bac à ordures ménagères. Et cette expérience nous démontre que nos habitudes de consommation ont évolué dans le bon sens en quelques années. 🙂 Et ce n’est pas parce que dorénavant nos emballages plastiques sont pris en charge par le tri sélectif que nous allons en profiter. Moins nous jetons dans nos poubelles, mieux c’est!

Enfin, une nouvelle fois, la preuve est faite que l’utilisation du composteur est indéniablement une solution vertueuse pour la gestion de nos déchets domestiques. D’ailleurs, notre résultat (c’est-à-dire 29% de nos déchets sont compostés) est le genre de résultat attendu dans une démarche « Zéro déchet ».

Pour conclure, j’aurai aimé écrire un article au doux titre « Zéro déchet…je l’ai fait », mais il me semble que nous n’en sommes pas encore là…même si nous en sommes très proches ! Et pour ceux qui voudraient en lire un peu plus sur le zéro déchet, j’vous conseille ceci.

Magalie

PS : j’en profite pour remercier les poules de ma copine M qui font un sacré boulot en s’occupant de mon pain dur…longue vie à elles ! 🙂

 

2 Comments on Zéro déchet….enfin presque !

Votre commentaire curieusement bien ici!